Pour contrer la crise, il a misé sur une nouvelle activité

Contact 

Escape Mind
1 112 boulevard Darchicourt, Hénin-Beaumont
https://escape-mind.com/
catry.guillaume@escape-mind.com

Depuis 3 ans, Guillaume Catry est le gérant d’Escape Mind, à Hénin-Beaumont. La société propose aujourd’hui 8 salles d’escape game, soit 8 univers différents. S’ajoute à cela un bar ludique, qui permet à la clientèle de profiter d’un moment en dehors des salles, par exemple pour jouer à des jeux de société ou participer aux événements organisés tous les soirs en temps normal. 

Comme beaucoup d’entreprises, Escape Mind a cependant dû s’adapter à la crise. Malgré les précautions prises et la signature du protocole « Jouons en confiance », la société est aujourd’hui contrainte de fermer ses portes au public. 

« Nous sommes les premiers à fermer et les derniers à rouvrir, c’est donc très compliqué pour nous. On est obligés de miser sur d’autres activités pour limiter la casse. », affirme le gérant.

La vente de jeux pour compenser

En novembre 2020, Guillaume Catry met l’accent sur les jeux de société et décide d’en proposer à la vente ou à la location « à emporter » en ouvrant une boutique au sein de ses locaux. Seul cet espace est aujourd’hui autorisé à rester ouvert, à la condition de n’accueillir que 25 personnes au maximum.

En complément, Guillaume Catry dédie une partie de son site Internet à la vente et location en ligne de jeux de société (livrés à domicile ou récupérés via un système de Click&Collect). 

« La vente de jeux permet de temporiser un peu pendant la crise et de ne pas avoir trop de pertes. Cependant, ce n’est pas notre activité principale alors on applique des tarifs très bas, bien moins chers qu’ailleurs sur Internet. », explique Guillaume Catry.

Pas moins de 1 600 références de jeux de société sont disponibles sur le site (jeux de cartes, jeux de stratégie, jeux de rôles, etc), ce qui en fait l’une des plus grandes ludothèques de France. 

Une réouverture qui se fait attendre

« Depuis le mois de novembre, on a pu réaliser quelques ventes de jeux, mais tant que les salles d’escape games seront fermées, ça restera compliqué économiquement. C’est aussi dans ce sens que j’ai sollicité les aides de l’Etat et de l’Agglomération. », détaille Guillaume Catry

Escape Mind a en effet bénéficié du premier acte du plan de relance de l’Agglo, en demandant une avance remboursable. Un dispositif qui lui a permis de « garder la société à flots » pendant quelques temps.

Pour 2021, Guillaume Catry compte bien développer davantage la vente de jeux de société. Il redoute en effet une réouverture tardive des salles et une faible reprise : « Le virus a installé une sorte de malaise, de peur, qui pousse les gens à rester davantage chez eux. Entre les deux confinements, on a retrouvé seulement 80% de notre clientèle, on était loin d’afficher complet, alors même que toutes les conditions sanitaires étaient respectées à la lettre. »

Le gérant d’Escape Mind espère néanmoins pouvoir à nouveau accueillir du public le plus rapidement possible. Cette année, il aspire également à reprendre les projets laissés en attente, comme l’aménagement d’un pôle loisir ou la création de 2 nouvelles salles d’escape game.