Arrêtons les violences !

Le confinement quoique nécessaire est malheureusement susceptible de constituer un contexte favorable aux violences conjugales. 

Dans un souci de protection et de soutien des femmes victimes de violences, les dispositifs nationaux sont maintenus : 

  • Pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d’une intervention sur place, il convient de contacter les services de première urgence : le 17 est évidemment à la disposition des victimes et doit impérativement être le moyen de contact utilisé en cas d’urgence.
  • La plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes arretonslesviolences.gouv.fr reste active 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée.
  • Le 3919, numéro d’écoute national, reste opérationnel et s’adapte à une écoute à distance. La ligne est ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h.
  •  En cas d’urgence, il est toujours possible de se rendre à la gendarmerie ou au commissariat, ou à défaut de se signaler auprès d’un pharmacien qui sera alors chargé d’appeler les forces de l’ordre qui se déplaceront.

Les services et associations qui soutiennent les victimes de violences s’adaptent aux règles de confinement pour maintenir un accompagnement et une prise en charge des victimes. 

Les numéros utiles :

Permanences juridiques :

Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles d’Arras du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h

Permanences juridiques et psychologiques : 

France Victimes 62 : du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h à 17h30 au 03.21.71.62.00, par mail contact@francevictimes62.fr ou via le formulaire de contact existant sur le site internet (www.france-victimes62.fr)

Ecoute spécialisée et orientation :

SOLFA : 03 21 70 82 75 ou 07 83 82 29 05

Accueils de jour spécialisés pour femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants :

Lens : Accueil Neuf de Cœur, 07 83 38 10 57