Après la Liste de mes envies l’année dernière, jouée dans 12 communes, la tournée des lectures-spectacles, baptisée « Les mots en émoi », se poursuit, dans les médiathèques de l’agglo. Cette année, pas moins de trois spectacles s’offrent à vous.

Des temps de lectures à voix haute, pour adolescents et adultes. C’est le principe des lectures-spectacles, jouées dans les médiathèques de l’agglo. L’an dernier, « la liste de mes envies », qui contait l’histoire de Jocelyne, une mercière d’Arras, qui gagne à l’Euro Millions, a attiré plus de 500 personnes. Elle sera encore jouée à la médiathèque Jean Ferrat de Rouvroy, le vendredi 11 décembre à 18h30 (Contact : 03 21 18 60 60. Entrée libre, à partir de 14 ans. Réservations conseillées auprès de la médiathèque.)

Cette année, la programmation met en scène la richesse de la langue française sous différentes formes, à travers trois spectacles :

La lecture-spectacle « La promesse de l’aube » adaptée du roman de Romain Gary, par Céline Dupuis et Stéphane Hervé.

actu_RCM_affiche la promesse de l'aubeCette « promesse de l’aube » que l’auteur a choisie pour titre est une promesse : promesse que fait la vie au narrateur à travers une mère passionnée ; promesse qu’il fait tacitement à cette mère d’accomplir tout ce qu’elle attend de lui dans l’ordre de l’héroïsme et de la réalisation de soi-même. Rarement la piété filiale ne s’est exprimée avec autant de tendresse, de sensibilité mais aussi de clairvoyance et d’humour, que dans ce texte.

Une création en patois : « Contes eud’sots » de Daniel Delvallez

actu_RCM_affiche Contes eud’sotsLes « Contes eud’sots » sont des chroniques, des mots qu’on se raconte, qu’on enjolive, des rumeurs, des croyances, toutes ces petites choses qui font la vie des gens du bassin minier.

Le solo de Juliette Kapla : « Fautes de frappe »

actu_RCM_affiche Fautes de frappe« Fautes de frappe est une création mêlant jeux de langage et jeux vocaux, pour sensibiliser avec humour à l’écriture poétique. Né d’une recherche ludique sur la vocalise, l’oralité et le chant, ce spectacle est devenu un solo de clown où Juliette Kapla chante de toutes les manières, danse désespérément, se bat avec une chaise et ne parle qu’en lapsus. Elle se lance à mots nus et à voix découverte dans ce solo atypique, passant sans cesse desimprovisations vocales aux contorsions verbales. Au-delà du tour de force et de l’exercice de style, Juliette donne à voir et à entendre l’étrangeté du monde auquel se cogne celle de l’artiste.

Contact

Réseau Communautaire des Médiathèques
Tél : 03 21 79 71 50