Des animaux en guise de tondeuse : une démarche éco-responsable

Contact

SYMEVAD
Zoé Poirier
Tél : 03 21 79 12 47
z.poirier@symevad.org
www.symevad.org

En partenariat avec Pâture Eco, le SYMEVAD, centre de tri des emballages d’Evin-Malmaison profite de l’appétit d’une dizaine d’animaux pour défricher ses espaces de plus de 15 000 m2. Les animaux présents permettent de limiter l’accumulation de verdure dans les pâturages.

Tout comme l’an passé, des moutons, des chèvres mais aussi deux ânes sont de retour sur le site du centre de tri. Chacun a des besoins alimentaires différents : moutons, chèvres et ânes ne mangent pas les mêmes végétaux. Saucisse, Merguez, Charlotte, William et Kate, des moutons d’Ouessant, se nourrissent de l’herbe naturelle des prairies. Nougatine, Tartine et Ciboulette, les petites chèvres ruminantes se nourrissent de végétaux plus durs comme les chardons. Enfin Ptit Billy et Vanille, les deux ânes, se nourrissent des plantes plus grasses avoisinant le SYMEVAD.

L’éco pâturage sert à préserver la faune et la flore et favorise la réintégration des espèces animales et végétales sur le site. Le partenariat SYMEVAD - Pâture Eco contribue à la sauvegarde d’espèces en voie de disparition. En effet, les moutons d’Ouessant, utilisés principalement pour l’éco-pâturage, sont d’une race issue du Finistère. Les ânes présents, eux, proviennent du Cotentin, race en voie de disparition.

Entretenir ses espaces verts avec des animaux comporte des avantages écologiques qui favorisent la biodiversité : moins de produits phytosanitaires, moins de pollution provoquée par un matériel à moteur, contrôle des espèces invasives et sauvegarde de races rustiques. Le coût d’entretien des espaces verts est également réduit, car moins de déchets verts à traiter. Outre le côté économique, l’éco pâturage est une source de bien-être et de lien social, car elle permet de découvrir ou redécouvrir les animaux.

Pour Cyril, animateur au SYMEVAD : « L’avantage de l’éco pâturage par rapport aux machines, c’est qu’il n’y a ni nuisance sonore, ni problème de résidu que les matériaux d’entretien classiques pourraient laisser dans la nature ».