Vous avez fait une commande Plantons le décor ? Découvrez comment planter prochainement vos arbres…

Contact

Aquaterra, Maison de l'Environnement
Tél : 03 21 79 74 94
environnement@agglo-henincarvin.fr

Les soins accordés à la plantation des arbres sont essentiels. Réussir la plantation d'un arbre, c'est s'assurer de sa bonne reprise et de sa croissance dans l'avenir.

Quand planter un arbre ?

Les arbres achetés en pot peuvent être plantés toute l'année, mais la période s'étalant de début septembre à fin avril est plus propice à une bonne reprise.

Les arbres achetés en racines nues doivent être plantés pendant la période de repos végétatif, c'est-à-dire entre novembre et mars, en évitant les périodes de fortes gelées : « A la sainte Catherine (25 novembre), tout bois prend racine ».

Enfin, l'été est une période défavorable, car la chaleur et la sécheresse représentent un risque très important pour les plantes qui n'ont pas encore installé leur système racinaire.  

Le trou de plantation 

Creusez un trou large et profond, dont le volume fait au moins deux fois celui de la motte. Réservez une bonne partie de la terre d'origine (sur une bâche ou dans une brouette). Ameublissez bien le fond à l'aide d'une bêche et déposez ensuite des matériaux de drainage (cailloux, graviers). Si le sol de votre jardin est très lourd et argileux, prévoyez une couche de drainage vraiment conséquente, car le trou de plantation risque de se remplir d'eau. Autre solution : plantez légèrement en butte. 

La plantation d'un arbre pas à pas

Tailler l'extrémité des racines

Il est utile de tailler l'extrémité des plus grosses portions de racine. Un geste qui a pour but d'activer l'émission de nouvelles petites racines, lesquelles assureront la reprise. On désigne cette opération sous le terme "habillage".

Pralinage

Trempez la partie racinaire dans un mélange boueux, idéalement à base d'argile, de bouse de vache et d'eau. Si vous ne pouvez pas le préparer vous-même, il existe des mélanges prêt à l'emploi dans les jardineries. Cette technique peut paraître anecdotique, mais il est prouvé qu'elle augmente considérablement les chances de reprise de l'arbre. 

Tuteurage

Avant d'installer l'arbre, prévoyez un tuteur solide et enfoncez-le profondément et solidement dans le fond du trou. Si les racines sont trop développées et que le tuteur risque de gêner la mise en place de l'arbre, vous pouvez l’installer après la plantation, mais vous risquez alors de blesser les racines en l'enfonçant dans le sol. 

Installation de l'arbre

Réutilisez la terre que vous avez mise de côté et décompactez-la bien avant de la mélanger à un peu de terreau, de compost et d'engrais organique (poudre d'os, corne broyée). Ce mélange a pour but de créer un environnement favorable autour de la motte, pour inciter les racines à s'y développer. Déposez-en suffisamment dans le fond du trou pour que la base du tronc soit légèrement au-dessus du niveau du sol (le substrat va se tasser un peu après l'arrosage). Vous pouvez utiliser une planche ou un manche à outil placé en travers du trou pour visualiser le niveau du sol. S'il y a un point de greffe, veillez à ne pas l'enterrer. Comblez le reste du trou en maintenant bien l'arbre dans sa position. Fixez le tuteur au tronc à l'aide d'un lien qui n'abîmera pas l'écorce avec le frottement. 

Arrosage

Tassez légèrement au pied de l'arbre en créant une cuvette d'arrosage. Arrosez très abondamment la première fois, même s'il pleut. Il faudra ensuite soigner les arrosages pendant les deux premières années (surtout en période de sécheresse). 

Paillage

Paillez généreusement (paillage organique : copeaux, BRF, paille, tontes de gazon) au niveau de la cuvette d'arrosage, pour limiter la pousse des herbes indésirables et pour maintenir le sol bien frais et humide. Vous pouvez également protéger le jeune arbre à l'aide d'un grillage pour éviter que des animaux sauvages ne viennent en manger l'écorce.