Conseil communautaire du 9 mars 2017

Contact

Service Finances, Agglo Hénin-Carvin
Tél : 03 21 79 13 79

Retour sur le débat d’orientation Budgétaire 2017

Durée: 03:24

Le dernier conseil communautaire du 9 mars 2017 était pour partie consacré au Débat d’orientation Budgétaire. Le budget de l’exercice 2016 de la Communauté d’Agglomération Hénin-Carvin a permis de retrouver un souffle nouveau. Pour Régis Delattre, conseiller communautaire délégué aux finances à l’Agglo Hénin-Carvin, « nous avons la possibilité d’investir 40 millions d’euros. Cette marge de manœuvre a été trouvée grâce à un travail collectif au cours de l’exercice 2016 : plan d‘économie ou encore mise en place de la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères). Des efforts ont été nécessaires mais ils permettent aujourd’hui de dresser une perspective intéressante pour le développement du territoire ».

Avec l’existence du pacte financier, qui permet dorénavant de définir comment la répartition de valeur va s’effectuer entre les villes et l’Agglo Hénin-Carvin, le Débat d’orientation Budgétaire pour l’exercice 2017 s’est déroulé de manière sereine. Avec ce pacte financier, les communes seront rassurées quant à la non augmentation de la fiscalité additionnelle jusqu’à la fin du mandat, ainsi que sur les reversements par la Communauté d’Agglomération.

Ce sont 40 millions d’investissement qui sont prévus jusqu’en 2020 répartis sur 2 vecteurs : l’accompagnement à destination des habitants et les projets de villes de l’Agglo. Régis Delattre explique que « 10 millions d’euros seront consacrés à l’emploi et au développement économique, 10 autres millions d’euros pour la politique de l’habitat avec la rénovation des cités minières notamment. Enfin, 16 millions d’euros seront accordés au soutien aux collectivités : 8 pour les équipements nautiques des villes et 8 autres consacrés à l’aide aux communes pour réaliser des économies d’énergie, avec pour objectif de faire diminuer à terme de 40% la facture d’électricité des communes, mais aussi pour la concrétisation des projets communautaires tels que l’éco-quartier Sainte Henriette et l’écopôle gare de Libercourt ».

Lors du vote du budget, Régis Delattre et Jean-Pierre Corbisez proposeront au suffrage de l’assemblée communautaire une délibération cadre qui présentera la trajectoire financière de la collectivité. Elle s’apparentera à un « projet de territoire par l’action » qui déclinera l’ensemble des dispositifs de manière à être lisible et opérationnel.