Le Pôle métropolitain de l’Artois est sur les rails, il sera présidé par Michel Dagbert

De gauche à droite, Sylvain Robert, Alain Wacheux, Michel Dagbert et Jean-Pierre Corbisez.Vendredi 25 mars 2016 : dans l’Artois, on retiendra cette date. Elle marque en effet l’arrivée officielle du Pôle métropolitain de l’Artois. Désormais installé, le Syndicat mixte est sur les rails, son bureau a été désigné à la Maison syndicale de Lens.

Michel Dagbert, Président du Département du Pas-de-Calais, prend la tête du « nouvel espace de coopération, de réflexion et de revendications ». Il pourra s’appuyer sur l’expertise de trois Vice-présidents chevronnés représentant géographiquement l’ensemble du territoire (en attendant l'élection d'un quatrième quand les statuts auront été modifiés). Dans l'ordre : Sylvain Robert, Président de la Communauté d'agglomération de Lens-Liévin,  Alain Wacheux, Président d’Artois Comm. Béthune-Bruay  et Jean-Pierre Corbisez, Président de la Communauté d’Agglomération Hénin-Carvin.

A l’heure de commenter cette naissance, Michel Dagbert a rappelé que le Pôle métropolitain de l’Artois ne sera pas une « supra-collectivité, un échelon supplémentaire ». Il s’agit d’un nouvel outil qui va permettre à un vaste et jeune territoire - 600 000 habitants dont 27 % ont moins de 20 ans - « d’exister davantage dans la nouvelle grande Région, entre la métropole lilloise et le début de la Picardie ». De peser dans les grandes décisions en matière d’économie, de formation, d’aménagement durable, de mobilité, de culture, de numérique, de santé ou encore d’attractivité touristique. 

La première réunion du Syndicat appelé à représenter la 8e agglomération de France (le comité syndical compte 21 titulaires et autant de suppléants) est programmée le 28 avril à Lens.